Revue de presse

Articles issus de http://www.ladepeche.fr

Les Maynats : 2018 s’annonce chargée

Une équipe dynamique qui enchante chaque année de très nombreux spectateurs./ Photo D.P.
 

Antist (65)

Comme chaque année, les Maynats ont choisi une salle des fêtes du secteur de la Haute-Bigorre pour y installer leur assemblée générale annuelle. C’est donc à Antist que les joyeux lurons se sont retrouvés pour faire le point sur les actions passées et à venir. Le président Gilles Fort était pour l’occasion entouré du trésorier Laurent Moreau, du programmateur Max capot ainsi que des dynamiques membres du conseil d’administration, Guillemette Burel, Alix Fort, Didier Sentubery, Christophe Sanroman et Cristobal Pelle. Une soirée sous forme d’auberge espagnole où chacun amenait un plat à partager, le tout en musique, assurée par un chanteur et un musicien, Simon et Vianney. A l’ordre du jour, la longue liste des spectacles et manifestations initiés par l’association ou auxquelles elle a participé : la rando des Maynats, le festival bien sûr qui s’est déroulé en mai, la déambulation, le festival Big Bag pour le bal des enfants en septembre dernier ou encore les Escales d’automne à Campan. Les Maynats est une association qui veut promouvoir le théâtre et surtout celui à destination du jeune public. Une structure toujours en recherche de bénévoles qui puissent aider à la bonne tenue de tous ces spectacles : «On en a besoin pour aider durant les manifestations, notamment pour le festival ou il est nécessaire d’avoir au moins une soixantaine de personnes».

Le programme de l’an prochain est d’ores et déjà bien rempli avec dès le 20 avril, un spectacle intitulé «Dévêtu» (pour les plus de 16 ans) en ouverture du festival d’art de Bagnères et qui sera donné au Carré Py. S’ensuivront les rendez-vous habituels comme le festival de l’association, la randonnée et bien d’autres surprises pour lesquelles les bénévoles de l’association travaillent d’arrache-pied en parcourant de nombreux kilomètres pour dénicher la perle rare : «On va dans des petits festivals comme Mirepoix, Salies-de-Béarn, Montcuq et on opère déjà une sélection. En général, on a des coups de cœur, c’est comme ça que l’on trouve les artistes».

Une année 2018 qui promet d’être bien chargée et très riche en rendez-vous culturels et festifs pour Les Maynats.

Publié le 01/06/2017

Les Maynats, édition colorée

Les enfants, ravis d'inaugurer ce premier minibar./ Photo Mélodie Fourcade.

Les enfants, ravis d’inaugurer ce premier minibar./ Photo Mélodie Fourcade.

En Haute-Bigorre le Festival des Maynats est désormais un rendez-vous culturel incontournable et ce depuis de nombreuses années. Cette 22e édition prenait place dans la commune de Gerde, où près de 3.000 personnes étaient attendues tout au long du week-end.

Au programme, de nombreux spectacles, la plupart destinés aux enfants, mais également pour du tout public, une manière pour les grands enfants de profiter aussi de ces représentations artistiques. Un grand effort au niveau des installations a été fait pour l’occasion, les bénévoles proposant ainsi cinq lieux pour les festivités : à la mairie, la salle des fêtes, la cantine scolaire, le préau et l’église. Une nouveauté voyait également le jour cette année : un bar pour enfant, les plus petits pouvant ainsi profiter d’un endroit adapté à leur taille. De nombreuses activités gratuites étaient également mises à disposition pendant ces deux jours : peintures, jeux de bois ou encore sculpture en pâte d’amande. L’atelier 12 Couleurs de Bagnères venait également ajouter son coup de pinceau à ce tableau culturel annuel. «Cette manifestation est faite pour les enfants et nous, adultes, en voyant ça, nous retrouvons cette jeunesse passée», explique le maire Marc Decker, ravi d’accueillir cette 22e édition. Une quarantaine de bénévoles issus des Maynats et du Cartel bigourdan ont œuvré des semaines durant pour offrir les meilleures conditions à ce nouveau festival. Depuis plus de vingt ans, les Maynats s’engagent à amener la culture aux enfants adaptée à l’échelle des petits villages locaux.