Festival 2024 : les petits discours

Festival 2024 : les petits discours

Voici les petits discours qui ont été faits avant les spectacles pendant le festival.

Auteur : Vincent Douce

Dans les jeux olympiques il y a au moins deux choses admirables : a) porter la flamme, symbole de la persévérance à porter un tel évènement d’année en année, b) le marathon qui nous enseigne à ne pas nous essouffler quoi qu’il arrive
Le festival des Maynats porte sa flamme et ne s’essouffle pas depuis 28 ans malgré les embûches comme cette année le refus de la [bip] à poursuivre ses subventions
Ici aussi donc vous pouvez vivre l’esprit olympique dans notre assiduité à tenir bon au profit de la culture vivante et au profit des enfants
Bienvenue, olympiquement, au 28e festival des Maynats, avec le spectacle… de la compagnie…

~

Dans les mathématiques il y a une chose pénible et une chose merveilleuse. La chose pénible c’est que tout tombe toujours juste en maths ; il n’y a pas d’erreurs de calcul, contrairement par exemple aux horaires du spectacle vivant qui, lorsque les retards s’entrechoquent, vous font, comme à l’instant, patienter 20 minutes dehors ! La chose merveilleuse maintenant en maths, c’est résoudre les équations : trouver l’inconnue x, celle qui permet de poursuivre le problème.
Tenir un festival comme celui-ci depuis 28 ans, c’est résoudre une équation avec de nombreuses inconnues sans cesse renouvelées, comme cette année la fin de subvention de la [bip]
Alors bienvenue mathématiquement au 28e festival des Maynats avec le spectacle… de la compagnie…

~

L’arbre qui, sorti d’une goutte obscurément
S’élance, et qui de l’ait, en fait son aliment
Cet arbre voyageur qui marche à pas tranquilles
Ce pèlerin, ce point que l’on croit immobile
Le festival des Maynats est comme cet arbre de Victor Hugo :
Ses fruits : nos artistes et leur spectacle
ses sels minéraux : les subventions soumise au gré des vents…
sa terre : les bénévoles, car la terre fait le travail mais on ne lui prête pas attention
son ensoleillement : vous, public, vous les enfants
Bienvenue, végétalement, au 28e festival des Maynats avec le spectacle… de la compagnie…

~

Un vieux parent de ma famille a un jour fait la longue route pour venir nous voir. Avant son arrivée, nous nous creusions la tête : que va-t-on lui proposer ; on pourrait y aller ici, on pourrait aller là, on pourrait faire ceci, on pourrait faire cela.
Il arrive, on s’installe autour de la table. On lui demande ce qu’il veut faire pendant son séjour. Avec ses yeux pétillants, il dit : « j’ai une idée… Et si on restait ensemble »
C’est cela aussi le festival des Maynats : être ensemble. Dans un monde où tout nous sépare : les écrans nous séparent, les opinions nous séparent. Alors ici soyons simplement ensemble, comme des enfants…
Bienvenue, donc, merveilleusement, au 28e festival des Maynats, avec le spectacle… de la compagnie…

~

C’est l’histoire d’un tout petit coquillage au fond de l’eau. Il a un peu peur car il est minuscule. Il commence à se faire des amis, il fabrique alors des perles pour les offrir autour de lui.
Chaque année il grandit ; les poissons l’aident se nourrir et à prospérer, merci à eux : mairie de Pouzac notamment mais aussi de Campan Montgaillard et Gerde, au département et à la région et aussi les clubs de foot et de tennis de table de Pouzac (et merci quand même à Bagnères pour les bâches…)
Au bout de 28 ans il grandit tellement qu’il fait peur à des gros poisson, comme le poisson [bip] qui ne veut plus le subventionner
Aujourd’hui, ce coquillage, appelé Maynats s’ouvre plusieurs fois par an : on rentre tous à l’intérieur de lui et il nous offre ses perles venues du bout du monde comme ce spectacle… de la compagnie…

~

C’est l’histoire d’une petite bulle
Elle est née comme ça un jour
Elle avait une idée
Faire un truc pour les enfants…
Cette petite bulle a rencontré une deuxième bulle, puis une troisième bulle, une ribambelle de belles bulles qui tintinnabulent
Depuis 28 ans toutes ces bulles se réunissent chaque année pour un florilège de spectacles, et au bout de 28 années toutes ces bulles travaillent en partenariat avec Pouzac bien sûr, mais aussi Campan, Montgaillard, Gerde, le département et la région et aussi les clubs de foot et de tennis de table de Pouzac
Mais ses bulles ne peuvent pas travailler avec la [bip], qui doit avoir peur des bulles…
La bulle d’aujourd’hui nous vient de la compagnie… avec le spectacle…

~

C’est l’histoire d’un petit grain de sable, il s’ennuyait, alors il s’est associé avec d’autres grains de sable pour baliser un chemin dans l’inconnu de la forêt
Dans le monde de l’art où la règle est : créer
Le monde du spectacle où il faut inventer
tellement de grains de sable que la mer est venue pour nous prendre en voyage
Sur les grandes vagues des artistes
Pour les embruns de ces spectacles nous remercions Pouzac bien sûr, mais aussi Campan, Montgaillard, Gerde, le département et la région et aussi les clubs de foot et de tennis de table de Pouzac
Nous ne pouvons malhreusement pas remercier la [bip], pour qui nous représentons peut-être un grain de sable dans on engrenage…
Sur notre petite barque, accueillons maintenant le spectacle… de la compagnie……
et ce soir vous rêverez peut-être, les enfants à tout ce que vous avez vu aujourd’hui car ne dit-on pas que le marchand de sable, chaque soir, pose tous les petits grains au ciel pour former, le temps d’une nuit, la délicate phosphorescence de la Voie Lactée

~

Webmaster Maynats

Articles similaires

La dépêche du Midi, 24 mai 2024

La dépêche du Midi, 24 mai 2024

Urgent : modification de programme samedi

Urgent : modification de programme samedi

Le Festival 2024 : programme

Le Festival 2024 : programme

Samedi 13 avril 2024 à CAMPAN

Samedi 13 avril 2024 à CAMPAN